spacer spacer
Japan Digest
France Germany
UK
search
jeudi, 17/04/2014 09:42CET
Accueil
le séisme au Japon
Liens
Événements en France
Évènements passés
Annonce
Insérer annonce
les nouvelles au Japon
Les jeunes Japonais accros à internet
Le Mont Fuji inscrit au patrimoine mondial
Nouveau « réveil des villes », les machi kon
Des personnages célèbres dans les wagons!
Le palais Honmaru du château de Nagoya
Etudions le japonais
Satsuki
Le koinobori (“banderoles de carpes”)
La « maladie de mai »
Les enfants au Japon
Qu'est-ce que l' «Abenomics» ?
Découvrons le Japon Vol.2: la région du Tohoku
Lire les anciens articles
Société
Les habitants après le grand tremblement de terre
L'immobilier au Japon
Le miracle du 1/4 - Notre véritable histoire
La courte vie des gouvernements japonais
Lire les anciens articles
Culture
Invitez vos amis pour un repas «à la japonaise»!
Amusez-vous tous ensemble pour le réveillon!
Les Japonais et les jours fériés
Mangaka Hagio Moto
La culture du hanami
Japon par-ci par-là
Lire les anciens articles
Gastronomie
La recette japonaise
Info Pratique
Shopping en ligne
Quartier Opéra
Les liens utiles
Infos sur le Japon
Information générale
Obtenir le visa
Traitement médical
Moyen de transport
Moyen de communication
Actualités
Photo Japan Expo 09
Photo Japan Expo 08
 
Accueil


dimanche, 29/06/2008 01:00CET
TOKUSATSU
Mot valise désignant normalement l'ensemble des techniques utilisées pour donner naissance aux effets spéciaux dans les films et les séries télévisées, le Tokusatsu s'est aussi imposé comme un genre à part au sein des productions nipponnes. Présentation d'un phénomène qui fascine depuis plus de cinquante ans petits et grands à coups de héros bigarrés et de monstres en latex…

Yvan Romanoff


Bien avant de voir débarquer les Power Rangers américains, la télévision française a connu dans les années 80, l'invasion de séries cultes made in Japan ayant pour titres Spectreman, San Ku Kaï, X-or ou Bioman… Leur originalité : mettre en scènes des créatures géantes, des guerres intergalactiques, des shérifs en armures ou des escadrons de combat défendant la Terre à bord de robots transformables. Ces fictions appartiennent en réalité toutes à un seul et même genre, dit Tokusatsu. Cette contraction du terme Tokushu satsueï (effets spéciaux) fait référence aux nombreux artifices dont les productions savent user de manière tout à la fois kitsch et sophistiquée avec leurs comédiens en costumes pratiquant les arts martiaux dans des décors de carton pâte. Il est principalement l'héritier des films de monstres (kaijû) marqués par l'empreinte du mythique lézard Godzilla créé en 1954 par le producteur Tomoyuki Tanaka et le réalisateur Ishirô Honda pour exorciser la peur du nucléaire des habitants de l'archipel. Le Tokusatsu trouve ses marques avec les débuts en 1966 de la série Ultraman et de son personnage éponyme, premier représentant des Kyodaï Henshin Hero, ces justiciers capables de se métamorphoser et de décupler leur taille. Imaginé par Eiji Tsuburaya, expert en effets spéciaux ayant travaillé sur Godzilla et fondateur de la maison de production qui porte son nom dédiée au cinéma et aux séries fantastiques, Ultraman ne tarde pas à devenir « le » super héros japonais par excellence : lui et sa longue lignée de descendants donneront au Tokusatsu ses lettres de noblesse. Ce dernier évolue, se modernise et se diversifie, et les héros de métal de Sharivan ou Speilvan vont ainsi côtoyer à l'antenne les marionnettes de Bomber X, une réalisation influencée aussi bien par La Guerre des Etoiles que par Les Sentinelles de l'air et créée en 1980 par Go Nagaï, le père de Goldorak, voire même Spiderman, devenu le temps d'une série live un pur japonais !

Tororo
Premier film de Godzilla présenté au Japon en 1954 ©Kyodo News / Tôhô


Dans l'espace et dans les coeurs

Pionnier incontournable dans l'univers du Tokusatsu, la compagnie de production Tôei marque surtout les esprits avec deux licences phares, d'un côté Kamen Rider et de l'autre les séries de Sentai. Issu de l'imagination du dessinateur Shôtarô Ishinomori et représenté à ses débuts par Hiroshi Fujioka, Kamen Rider, l'humanoïde à tête d'insecte, pilote de moto rebelle et torturé, file dès 1971 sur la route de la célébrité. Puis ce sont les commandos Sentai, reconnaissables à leur groupe de soldats aux multiples couleurs, qui prennent d'assaut les chaînes de télévision du pays à partir de 1975, avec l'arrivée de Himitsu Sentai Goranger (l'escadron secret Goranger), une série dont Ishinomori est encore une fois à l'origine. La vingtaine de séquelles de Kamen Rider et les trente séries de Sentai qui vont suivre jusqu'à aujourd'hui jouissent d'une certaine renommée, chaque nouvelle saison apportant son lot d'innovations scénaristiques - avec des intrigues à tiroirs ou tournant autour d'une même thématique - et d'audaces techniques. Définitivement ancrés dans la culture populaire du Japon au point d'avoir droit à leurs magazines spécialisés et à leurs propres shows en plein air joués par des acteurs-cascadeurs, les feuilletons de Tokusatsu attirent tous les dimanches matins devant le petit écran des masses d'enfants. A ce coeur de cible évident s'ajoute toutefois ces dernières années un public plus large d'adolescent( e)s et d'adultes, essentiellement depuis que l'on fait appel pour les rôles principaux aux jolis minois de stars montantes, féminines et masculines, venues du mannequinat ou du monde du spectacle. Il n'est ainsi plus étonnant de voir régulièrement figurer aux génériques les jeunes acteurs de la médiatique troupe D-BOYS, tels Shunji Igarashi (Ultraman Mebius), Hiroki Suzuki et Hirofumi Araki (Jûken Sentai Gekiranger) ou encore l'idole actuelle des filles, Koji Seto (Kamen Rider Kiva). Qui sait, ils connaîtront peutêtre un jour un succès aussi fulgurant que celui de Joe Odagiri, incarnation en 2000 de Kamen Rider Kûga et à présent icône reconnue et appréciée du cinéma japonais grâce à ses rôles dans Shinobi, Maison de Himiko ou Mushishi. Le Tokusatsu, « tremplin » de carrière, qui l'eut-cru ?...

Ultraman Max
Le tournage de la série Ultraman Max, (épisode 1) 29 Avril 2005, Studio de Okura, Tokyo ©Kyodo News / TBS
Kamen Rider
Kamen Rider The First ©Kyodo News / Tsuburaya Production / Kamen Rider The First Project


  spacer  
RSS
eBook
Promotion
Voyages à la Carte
spacer spacer